Merci de votre message

Votre message a bien été transmis. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

VOS COORDONNEES

Votre message sera envoyé à

VOTRE DEMANDE

* Champs obligatoires

Témoignage client

De nouvelles opportunités pour la volaille suisse

30 Août 2018

Micarna apprécie les connaissances et l’assistance de Marel Poultry

Selon Alain Deschenaux, responsable de la production chez Micarna, producteur de viande de premier plan en Suisse, il est essentiel de trouver le bon équilibre entre la viande de poitrine et de cuisse. « Grâce aux solutions de Marel Poultry, nous pouvons optimiser le rendement et la productivité tout en réduisant les coûts de production. »

Alpigal leg meat

« Il y a huit ans, nous avons subi une surproduction de cuisses. C’est la raison pour laquelle nous avons accordé plus d’attention au désossage des cuisses. Maintenant, nous utilisons cette viande pour produire de la charcuterie et des spécialités telles que des nuggets, des steaks de cuisse frais ou marinés, des steaks hachés de cuisse, de la viande hachée, des boulettes et d’autres produits transformés, principalement pour le marché du frais. En l’espace de huit ans, nous sommes passés de 8 tonnes de viande de cuisse désossée par semaine à 40 tonnes! »


Nous avons été en mesure d’accroître notre productivité et de réduire nos prix grâce aux outils et systèmes de Marel Poultry.
- Alain Deschenaux, production manager at Micarna
 

ÉQUILIBRE

Alain Deschenaux explique : « Évidemment, un certain équilibre est nécessaire entre la viande de poitrine et de cuisse. Par exemple, pour produire nos steaks hachés, nous utilisons uniquement de la viande de cuisse et pas de la viande séparée mécaniquement. Nous avons fait le choix de développer les produits de haute valeur à base de cuisse. Les consommateurs les apprécient et trouvent que les brochettes de viande de cuisse restent juteuses et savoureuses sans être sèches. »
 

Micarna

UNE OPPORTUNITÉ POUR LA VIANDE SUISSE

Ces 30 dernières années, des thèmes tels que le bien-être animal et la réduction de l’utilisation des antibiotiques ont contribué significativement à l’augmentation de 40 à 60 % de la part du marché national suisse.

Selon Alain Deschenaux, la force de Micarna réside dans la chaîne de valeur complète. « Nous gérons la chaîne de valeur de la souche parentale à la barquette. Nos propres vétérinaires sont chargés d’assurer l’hygiène, la santé et le bien-être de nos poulets. Nos partenaires éleveurs sont également soutenus par notre propre équipe de spécialistes en volaille. La qualité de notre viande, le suivi technique, nos normes de bien-être animal et la réduction de l’utilisation des antibiotiques valorisent tous la viande suisse. Grâce aux mesures prophylactiques, plus de 95 % de nos poulets ne sont jamais en contact avec des antibiotiques.

En outre, nous avons été en mesure d’améliorer la productivité et de réduire progressivement nos prix grâce aux systèmes et outils fournis par Marel Poultry. Cela nous permet de nous rapprocher davantage des prix européens. »
 

SAVOIR TECHNIQUE

« La relation avec Marel Poultry compte beaucoup pour nous. Les commerciaux ont des connaissances techniques remarquables. Ils sont à la fois vendeurs et consultants et apportent beaucoup de valeur à la relation. Il est rassurant de savoir que les techniciens de maintenance de Marel Poultry connaissent à la perfection notre entreprise et nos installations, dans la mesure où nous n’utilisons pas des systèmes standards. En effet, en collaborant avec Marel Poultry, nous avons apporté des adaptations spécifiques pour répondre à nos besoins. » 
 

UN MODULE ANATOMIQUE CRUCIAL

Micarna a récemment ajouté un module anatomique JLR à sa ligne de découpe Stork ACM. « Si nous souhaitons ajouter un maximum de valeur aux cuisses désossées, il est primordial d’avoir une découpe précise. Si les résultats de la découpe sont seulement moyens, ils ne peuvent pas être améliorés par la suite. Le module anatomique et ses paramètres doivent être optimaux et fiables. Nos attentes sont élevées ! L’objectif est de laisser le moins de viande possible sur le dos et d’utiliser le plus de cuisse possible. En désossant une cuisse mal coupée, endommagée, nous perdrions en rendement et en productivité », explique Alain Deschenaux.

« Le module doit être suffisamment agile pour gérer à la fois des cuisses de petite et de grande taille. C’est la seule manière de désosser un lot entier. Nous avons déjà remarqué qu’il s’agit du principal point fort du module JLR. »

 

MicarnaÀ propos de Micarna

Micarna a été fondé en 1958 à Courtepin, un village situé dans l’est de la Suisse. Aujourd’hui, Micarna est le principal producteur de viande, de volaille, de poisson et d’œufs de Suisse et emploie plus de 3 000 personnes. Micarna appartient au groupe de distribution Migros et offre un large éventail de viande dans les magasins Migros et partenaires externes. La production de Micarna s’étend sur plus de 20 sites et se concentre principalement sur les sites de Courtepin et Bazenheid.

De l’élevage des animaux, l’incubation des œufs et l’élevage de la volaille, à la transformation et la mise en rayon des produits finis dans les magasins, Micarna est responsable de l’ensemble de la chaîne de valeur. Le département volaille de Micarna réalise la majorité de son chiffre d’affaires via Migros.
 

OPTIGAL

Plus de 90 % des produits de volaille de Micarna sont produits sous la marque Optigal. Optigal garantit la meilleure qualité de viande de poulet en mettant en place un programme d’élevage basé sur des normes de haut niveau en faveur du bien-être animal et du développement durable.

micarna.ch