Stork/Marel au cœur des innovations en matière d'éviscération

Cinq décennies d'éviscérateurs automatiques

P48 Eviscerator

En 1971, il y a un peu plus de cinquante ans, Stork PMT a lancé son tout premier éviscérateur automatique P40/48, marquant ainsi le début de la mécanisation d'une partie essentielle du process primaire. Dans les décennies qui ont suivi, Stork/Marel a continué à ouvrir la voie aux nouveautés et aux innovations, révolutionnant l'art de l'éviscération. Aujourd'hui, Marel est toujours à la pointe dans ce domaine.

À l'époque, les ingénieurs de développement de Stork ont dû surmonter le conservatisme d'une industrie où l'éviscération avait toujours été effectuée manuellement. Ils devaient se concentrer sur tous les aspects du process, faire le travail correctement, de manière hygiénique et sans perte de rendement ou de qualité.

Extraire ou éviscérer ?

Dès le départ, les ingénieurs de Stork ont tenu à développer un éviscérateur plutôt qu'un extracteur. Un éviscérateur détache le jabot, ce qui permet de l'enlever avec le paquet intestinal, contrairement à un extracteur. Cette approche s'explique par deux raisons principales. En rompant le lien entre jabot et le reste du paquet, on risque de contaminer la carcasse et les parties du cou avec le contenu du jabot. Si la connexion n'est pas rompue, le paquet extrait peut alors retomber dans la cavité abdominale.
Les grands fabricants d'équipements proposaient encore des extracteurs dans les années 1990. Les extracteurs ont depuis lors disparu.

En 1993, NuTech pouvait traiter 8000 pph. Son cousin Nuova peut traiter presque le double !

Nuova Evisceration Line

Crochet droit ou pied plié ?

Stork PMT a choisi un crochet droit pour son système d'éviscération automatique, par opposition à un crochet avec un pied plié. Dans un crochet droit, la carcasse pend obliquement, alors qu'elle pend verticalement dans un crochet à pied plié. Avec un crochet d'éviscération droit, il y a donc moins de risque que les paquets extraits automatiquement touchent et contaminent l'arrière de la carcasse.

Opérations avant et après l'éviscération

Un éviscérateur automatique est le cœur de tout système d'éviscération. Les opérations qui précèdent, le perçage du cloaque et l'ouverture de la carcasse, préparent la carcasse à l'éviscération. Ceux qui sont derrière, à l'exception du coupage et de l'enlèvement du cou, nettoient et rangent en grande partie la carcasse et ses parties du cou pour l'étape suivante du process.

VOC Twin Vent Opener

Accélération du carrousel rond

Dans les années 1970 et au début des années 1980, Stork a lancé deux générations d'éviscérateurs automatiques, chacun présentant une conception radicalement nouvelle et améliorant les performances de son prédécesseur avec moins d'unités nécessaires pour la même capacité horaire. Les carrousels ronds ont remplacé la configuration ovale du P40/48 original et sont restés la norme de l'industrie depuis lors. Les vitesses des lignes automatisées les plus rapides dans les années 70 étaient généralement de 4000 pph ; au début et au milieu des années 80, elles sont passées à 6 000 pph. À la fin des années 80, les premières lignes de 8000 pph ont vu le jour, une fois de plus une première pour Stork.

Enlèvement du cloaque et ouverture

Stork PMT a été le premier et le seul fournisseur d'équipements à proposer une machine combinant enlèvement du cloaque et ouverture, la logique étant qu'une fois la carcasse correctement positionnée pour les deux opérations, pourquoi ne pas le faire en une seule machine ? Le système de carrousel VOC a également été un précurseur à d'autres égards. Au lieu d'ouvrir la carcasse en coupant en ligne droite et de risquer d'endommager le cloaque et l'intestin sous-jacents, la lame d'ouverture suivait le contour de l'os pelvien. Bien que Marel propose désormais des machines d'enlèvement de cloaques et d'ouverture séparées pour les capacités horaires les plus élevées, le concept combiné de VOC convient toujours aux vitesses de ligne plus faibles.

Nu Tech Eviscerator

NuTech révolutionnaire

Avec le lancement du système d'éviscération et de récolte des abats Stork NuTech, l'année 1993 a marqué un véritable tournant dans l'histoire de l'éviscération automatique.
La principale différence de NuTech en matière d'éviscération était la séparation complète du paquet intestinal de la carcasse et son réacheminement automatique vers une ligne séparée de récolte des abats. Pour l'inspection vétérinaire, les lignes de récolte des carcasses et des abats devaient être synchronisées de manière à ce que les carcasses et les paquets prélevés soient toujours présentés ensemble au vétérinaire. Le rejet d'un paquet signifierait le rejet de sa carcasse.

Améliorer les abats

Le transfert de chaque paquet sur son propre crochet a ouvert la voie à la récolte automatique de tous les abats comestibles. Même là où les abats étaient encore récoltés manuellement, la nouvelle méthode apportait des avantages considérables.
Le fait de donner à chaque paquet intestinal son propre crochet a amélioré l'image des abats en tant que produits à part entière et non seulement en tant que sous-produits. La flexibilité de la récolte des abats à partir d'un crochet suspendu à un système de convoyeur aérien signifie que cette opération peut désormais être effectuée dans une pièce adjacente et à une hauteur convenant aux opérateurs. Grâce à l'utilisation d'un code couleur pour les crochets des paquets, il est désormais possible de contrôler les performances individuelles des opérateurs, ce qui a permis d'augmenter considérablement le rendement des abats. Il y avait aussi un avantage en matière d'hygiène. Les paquets intestinaux étaient transférés à leurs crochets avec les intestins pendants et à l'écart des abats comestibles.

Récolte automatisée

Pratiquement dès son lancement, la récolte entièrement automatique des abats était une option de NuTech. Alors que la récolte manuelle des abats était souvent la première à souffrir lorsque les usines de transformation manquaient de main-d'œuvre, ce process ne dépendait désormais plus des personnes. Non seulement NuTech a économisé beaucoup de main-d'œuvre, mais la récolte entièrement automatique des abats a également permis d'augmenter le rendement des abats.

On dit que l'imitation est la forme la plus sincère de la flatterie. Tous les fournisseurs d'équipements proposent désormais des systèmes basés sur le transfert automatique des paquets d'abats vers un crochet séparé, une innovation de Stork.

P32 Nuova Brochure Lowres

La came conique de Nuova

Une dizaine d'années après le lancement de NuTech, Stork PMT présenta son tout nouveau concept Nuova. La came centrale de l'unité était conique plutôt que cylindrique, ce qui permettait d'accommoder plus facilement des carcasses plus lourdes. Les carcasses tournaient autour de la machine avec leur poitrine plutôt que leur dos à la came. Nuova s'enorgueillit également d'une cuillère d'extraction plus simple et de moins d'unités pour un débit horaire donné. Le positionnement des paquets intestinal dans le crochet a été plus positif, ce qui a entraîné des changements dans le prélèvement automatique du cœur et du foie. Ceux-ci ont permis d'augmenter encore le rendement des abats.
Nuova a plus que fait ses preuves dans les usines de transformation du monde entier. Depuis son lancement, le concept a été continuellement mis à jour et affiné.

Une accélération axée sur les données

Dans tous les domaines de l'usine de transformation, les logiciels pour les machines, les systèmes et les processus deviennent de plus en plus importants. Cela vaut également pour l'éviscération. Il n'est donc pas surprenant que la dernière version 2022 de la machine Nuova passe d'une opération purement mécanique à un process intelligent axée sur les données. La numérisation remplacera les manivelles et les leviers manuels. Le contrôle de la machine entrera aussi dans l'ère numérique. Au lieu de boutons, un écran tactile convivial donnera accès aux paramètres de la machine et même aux analyses de l'état de la machine. Une fois connecté, l'éviscérateur peut même être surveillé à distance. Il sera possible, par exemple, d'ajuster les réglages de la machine aux variations des lots. Une simple pression sur l'écran tactile suffit pour régler précisément la machine pour un prochain lot lourd.

Nuova 2022

Marel a fait du chemin au cours des cinquante années qui se sont écoulées depuis que Stork PMT a lancé son premier éviscérateur. Les systèmes d'éviscération les plus récents peuvent traiter 15 000 poulets de chair par heure, ce qui permet d'obtenir des rendements et une qualité de carcasse et d'abats vraiment supérieurs. Les systèmes sont extrêmement fiables et fonctionnent pratiquement 24 heures sur 24 dans de nombreuses usines. Un exemple du chemin parcouru par Marel depuis l'introduction de NuTech en 1993 est que l'éviscérateur NuTech de 24 unités pouvait alors traiter 8000 pph. Son cousin Nuova peut traiter presque le double !


Nouvelles


Contactez-nous

Notre équipe de spécialistes est là pour vous aider et répondre à toutes vos questions. Veuillez remplir le formulaire, et nous vous répondrons dès que possible. N’hésitez pas à nous joindre. Nous serons ravis de vous répondre.