L’industrie vietnamienne de la volaille en pleine évolution

CP Vietnam et Green Chicken – pionniers de la transformation industrielle

Ducks Waxing Systems

Au Vietnam, le marché de la transformation industrielle est en pleine évolution et reçoit un soutien important de la part du ministère de l’Agriculture. Le Vietnam abandonne l’élevage domestique à petite échelle et le marché traditionnel en faveur de l’agriculture professionnelle et de la transformation industrielle. Chez les entreprises, on note une nette tendance à participer à des coentreprises pour établir une chaîne de production intégrée verticalement.

Les investisseurs récemment arrivés sur le marché développent des projets à grande échelle faisant appel à des technologies professionnelles modernes. Certains projets vietnamiens sont des coentreprises avec des sociétés étrangères telles que De Heus. D’autres entreprises, principalement de grande taille, telles que CP Vietnam, possèdent déjà des intégrations dans le secteur de la volaille au Vietnam, mais ne disposent pas encore d’usine de transformation. Grâce à son étroite collaboration avec le ministère de l’Agriculture, Marel est le partenaire idéal du Vietnam. L’entreprise aide le pays à franchir les étapes cruciales vers la transformation de volaille industrielle.

CP VIETNAM

CP Vietnam doit réaliser une usine de transformation de volaille dans la province de Binh Phuoc. Celle-ci comprendra deux lignes de transformation parallèles identiques qui seront entièrement équipées de systèmes et de solutions Marel Poultry. D’une capacité de 2 x 6 000 pph, l’usine a été conçue en gardant à l’esprit une augmentation future à 2 x 9 000 pph. Après une ligne d’amenée de volailles vivantes locale, les éléments fournis par Marel comprennent le process primaire, le refroidissement et la découpe. En association avec le logiciel Innova PDS, ces derniers permettent à CP Vietnam d’offrir une traçabilité totale des produits, l’un des aspects clés du projet.

La ligne d’abattage comprendra un équipement d’électro-anesthésie par bain d’eau Marel, un échaudoir et trois plumeuses par ligne. Le service d’éviscération sera entièrement automatisé et disposera d’une coupeuse de cloaques VC-16, d’une machine à ouvrir VO-20, d’un éviscérateur Nuova et de carrousels post-éviscération sophistiqués. La récolte des abats (gésiers, foies et cœurs) sera complètement automatisée. Il en sera de même pour la transformation des pattes (échaudage, dépouillement et refroidissement). CP Vietnam a choisi une configuration de refroidissement avancée comprenant un système de refroidissement combiné par immersion et par air. Le système de refroidissement à l’eau par immersion en ligne fournit un pré-refroidissement rapide et peut offrir aux volailles une présentation plus blanche. Les produits, qui se trouvent toujours sur la ligne, entrent ensuite dans le tunnel de refroidissement par air DownFlow Plus, complété par des humidificateurs dans les virages du convoyeur aérien. Il s’agit d’une première pour le Vietnam, car le marché est traditionnellement axé sur les produits refroidis par eau à l’aide de vis. Le refroidissement par air permettra à CP Vietnam d’offrir une traçabilité totale, ainsi qu’un produit de qualité supérieure et une durée de conservation plus longue. La configuration de refroidissement en ligne complète permettra également de faire des économies de main-d’œuvre.
Dans la zone de distribution, deux systèmes IRIS (avant et arrière) et un système SmartWeigher s’assurent que les produits sont évalués correctement. Les produits commercialisables sont libérés, après quoi certains d’entre eux seront désossés manuellement. Le produit sélectionné pour la découpe est transféré dans un système ACM-NT, qui découpe les croupions, les cous, les pointes d’ailes, les cuisses anatomiques, les moitiés d’ailes (avec ou sans pointe), les extrémités d’ailes et les ailes entières.

GREEN CHICKEN - DE HEUS

De Heus Vietnam fait partie des entreprises pionnières qui mettent au point des chaînes de valeur alimentaire sûres au Vietnam. De Heus et Vinh Anh se sont associées pour former l’entreprise Green Chicken LLC et construisent une toute nouvelle usine de transformation de poulets et de canards. Cette installation est située au Ha Binh Phuong Industrial Park, à Hanoï, et emploiera plus de 500 personnes. En collaboration avec Marel, Green Chicken a conçu le projet sous la forme d’une usine de transformation combinée de canards/ poulets d’une capacité de 1 000 canards par heure / 2 000 poulets par heure. Tous les produits passent par l’équipement d’échaudage et de plumaison Marel. Seuls les canards sont également soumis au process de cirage, une mesure généralement nécessaire pour ces derniers. L’éviscération est effectuée manuellement pour les deux espèces. Avec l’aide d’une laveuse et d’une peleuse, les pattes des volailles sont elles aussi soigneusement traitées dans le process, car il s’agit de produits de valeur au Vietnam. Après avoir traversé un refroidisseur d’eau rotatif, les produits sont calibrés par plage de poids, car Green Chicken vend ses canards et ses poulets principalement comme produits entiers.

Le marché vietnamien

L’industrie de l’élevage domestique produit depuis des dizaines années des produits de volaille principalement pour le marché local. Toutefois, le marché est en pleine évolution, car les consommateurs souhaitent désormais bénéficier d’une meilleure sécurité alimentaire. Le ministre de l’Agriculture, Nguyen Xuan Cuong, aidera les entreprises à construire des installations de transformation qui garantissent l’hygiène vétérinaire et la sécurité alimentaire. « Seules les entreprises dotées d’une bonne logistique peuvent être compétitives. Si les sociétés souhaitent exporter leurs produits, elles doivent investir dans un système de production en boucle fermée ou appliquer une technologie de transformation moderne. Pour être compétitives sur les marchés d’exportation, les entreprises vietnamiennes doivent savoir quels produits les consommateurs de ces marchés veulent acheter. Les exportations de volailles ont atteint plus de 18 millions de dollars en 2018. Aujourd’hui, la productivité et les bénéfices augmentent. L’élevage de volailles n’est plus un emploi secondaire, mais devient un emploi principal dans la production agricole. Le nombre de volailles a augmenté en moyenne de 6 % par an. En 2018, la production a dépassé 1,1 million de tonnes de viande de poulet.



Contactez-nous

Notre équipe de spécialistes est là pour vous aider et répondre à toutes vos questions. Veuillez remplir le formulaire, et nous vous répondrons dès que possible. N’hésitez pas à nous joindre. Nous serons ravis de vous répondre.