Première épuration des eaux de ce type aux Philippines

Dans le respect des réglementations les plus strictes, May Harvest utilise des concepts uniques en matière d'eaux usées

May Harvest Water Treatment Basin

La nouvelle station d'épuration des eaux de May Harvest est la première de ce type aux Philippines. Des poissons nageant dans le bassin d'eau, le « nettoyage » d'un ruisseau pollué et l'irrigation avec de l'eau recyclée sont des concepts uniques dans le pays. Malgré les confinements et les typhons, le projet a été mis en œuvre de manière très fluide et très rapide, avec le soutien à distance de Marel. Efren Martinez, président et président du conseil d'administration de May Harvest Corporation, parle du projet.

« Lorsque nous avons démarré cette installation en 1997, nous avions déjà notre propre petite installation d'épuration des eaux. Nous avions une grande capacité à l'époque mais, après avoir agrandi notre usine de traitement de 6000 à 10 000 pph [100 à 166 ppm], le volume des eaux usées a considérablement augmenté. C'est pourquoi nous avions besoin de capacités supplémentaires. Nous avons demandé à Marel de nous montrer un site opérationnel de cette taille en Europe et Mike Jansen (directeur des ventes pour l'industrie chez Marel Water) nous a invités à voir une usine d'épuration des eaux usées aux Pays-Bas. Cela nous a convaincus de nous associer à Marel. Maintenant, notre système d'épuration de l'eau est conçu pour 10 000 volailles.»

Réglementation aux Philippines

Le ministère de l'environnement et des ressources naturelles des Philippines exige que chaque usine, en particulier les unités de fabrication, dispose d'une station d'épuration des eaux usées. « Mais seules très peu d'entreprises sont en mesure de se conformer à ces réglementations. Je pense que nous sommes la première et la seule entreprise aux Philippines à gérer une telle station d'épuration des eaux selon les règles les plus strictes. »

May Harvest Fishing

L'eau du clarificateur de May Harvest est tellement propre que les poissons peuvent y vivre

Configuration

John Fuentes, chef de projet de May Harvest, déclare : « Heureusement, notre président a eu la clairvoyance d'installer tout de suite un grand bassin d'aération. Avec un volume d'environ 6000 mètres cubes, nous n'avons pas eu besoin de le reconstruire. Sur la base de notre système existant, nous avons installé deux grilles courbes, un réservoir d'égalisation, une installation de prétraitement avec une unité de flottation à l'air dissous (FAD) et un nouveau clarificateur.

Alimentation d'eau

Pour l'alimentation en eau, May Harvest pompe l'eau de son propre puits d'eau de source. Mais l'entreprise tient à réduire la consommation d'eau. Ce n'est pas exigé par le gouvernement, mais c'est une priorité pour l'entreprise. May Harvest est vraiment en tête de liste ici. « Jusqu'à présent, nous avons pu réduire nos besoins en eau par volaille de 18 à 12 litres. En recyclant nos eaux usées, nous pourrons même réduire ce chiffre à 10 ou 9 litres par volaille. C'est notre objectif », déclare Efren Martinez.

May Harvest Water Treatment Efren Martinez

L'équipe de May Harvest devant l'usine d'épuration des eaux usées. De gauche à droite : John Fuentes, chef de projet, Efren Martinez, président et président du conseil d'administration, James Daly, développement commercial

Aquarium

John Fuentes ajoute : « L'eau du bassin d'aération a une couleur brune, ce qui est le signe de bactéries très saines qui nettoient notre eau. En fait, nous avons des poissons qui nagent dans notre clarificateur. Nous voulons montrer à nos visiteurs la haute qualité de notre eau traitée, que des animaux peuvent survivre dans l'eau que nous traitons. S'ils peuvent survivre, cela signifie que notre système fonctionne. En fait, nous ne l'appelons plus de l'eau sale. Le seul problème, c'est que nous ne pouvons pas la boire.

Nettoyage du ruisseau

« Nous recyclons l'eau pour l'irrigation des rizières situées juste à côté de nos locaux. Nous la pompons également dans certaines zones sales de l'usine, pour nettoyer les sols, les poulaillers et les pneus des camions. Nous réutilisons 30 % de l'eau totale que nous traitons. Les 70 % restants sont déversés dans un ruisseau assez pollué. Nous sommes entourés d'autres fermes locales qui rejettent des sous-produits animaux dans le même ruisseau. Nous avons prélevé des échantillons d'eau avant et après notre usine pour montrer que nos volumes d'eau rejetés diluent réellement la pollution et nettoient le ruisseau. »

« Nous ne l'appelons plus de l'eau sale. Le seul problème, c'est que nous ne pouvons pas la boire. »

May Harvest Water Treatment Efren Martinez2

Efren Martinez
président et président du conseil d'administration de May Harvest Corporation

Confinements et typhons

Malgré les confinements aux Philippines dus à la pandémie de Covid-19, la construction s'est poursuivie. La partie difficile, cependant, était l'absence des ingénieurs étrangers de Marel. « Mais nous avons trouvé une façon de travailler qui était très bénéfique pour les deux parties. Nous avions des réunions virtuelles tous les deux jours et nous pouvions communiquer de manière transparente avec des images et des vidéos. Nous pouvions poser ou publier des questions, suivies par des réponses très rapides de Marel. Finalement, un ingénieur de Marel a réussi à venir chez nous et il ne lui a fallu que deux semaines pour mettre tout le système en service », raconte Efren Martinez.

« Le processus de construction s'est déroulé de manière très fluide, sans aucun retard, malgré les typhons et autres intempéries. En huit mois, nous avons pu tout construire. Nous avons même pu continuer à utiliser nos systèmes de traitement existants pendant la construction. Tout cela n'a été possible que grâce aux efforts de notre personnel et à l'assistance à distance de Marel, que nous apprécions vraiment. »

site Web d'entreprise: mayharvestcorp.com

May Harvest Water Treatment Drone View


Contactez-nous

Notre équipe de spécialistes est là pour vous aider et répondre à toutes vos questions. Veuillez remplir le formulaire, et nous vous répondrons dès que possible. N’hésitez pas à nous joindre. Nous serons ravis de vous répondre.