Surveillance étroite des convoyeurs aériens

ATC – Contrôle automatique de tension

ATC Chilling

Les longs convoyeurs aériens, nécessaires au nombre croissant de lignes à processus automatisés, sont aujourd’hui caractéristiques des usines de transformation de volaille à cadence élevée, et notamment des tunnels de refroidissement, aux lignes souvent très longues. Dans une usine de transformation de volaille, la longueur totale d’un convoyeur aérien peut facilement dépasser les 10 kilomètres. Mais comment les contrôler efficacement et éviter des temps d’arrêt coûteux en cas de panne ? Le système de contrôle automatique de tension (ATC) développé par Marel vous fournit la solution.

Les systèmes d'entraînement des convoyeurs aériens sont sans doute les composants les plus critiques des usines de transformation de volaille multi-équipes, à cadence élevée. Un convoyeur aérien en panne se traduit presque inévitablement par une perte de temps de production.
Le fonctionnement 100 % fiable des longues lignes de refroidissement par air était l’objectif clé de Marel, lorsque la société a développé son système de contrôle automatique de tension (ATC) il y a quelques années. Aujourd’hui, cette technologie est plus importante que jamais.

Mesure de tension de la chaîne

Le système ATC divise chaque ligne de transformation en sections plus petites, chacune associée à sa propre unité d’entraînement à fréquence contrôlée et à un dispositif permettant de mesurer la tension de la chaîne. Un moteur d’entraînement maître détermine la vitesse de la ligne, tandis qu’un tendeur maître définit le niveau de tension de la chaîne. Le logiciel du système surveille constamment la tension de la chaîne dans chaque section, en utilisant les informations que lui envoie le dispositif de mesure pour maintenir une tension uniforme sur l’ensemble de la ligne de transformation. Et si un dispositif de mesure indique que la tension d’une section spécifique ne correspond pas à celle définie par le tendeur maître ? Dans un tel cas, le logiciel ajuste la vitesse de l’unité d’entraînement à fréquence contrôlée de la section concernée, pour ramener la tension au niveau prédéfini.

ATC Motor Drive

Moteur du convoyeur aérien

Éviter les dommages

L’ATC est équipé d’une autre fonction importante : s’il détecte une résistance accrue, causée par exemple par un crochet coincé, il arrête immédiatement le convoyeur aérien. Les convoyeurs conventionnels, sans système ATC, essaieront toujours de continuer à avancer, même en cas d’erreur ou de défaillance. L’arrêt automatique de l’ATC joue donc un rôle crucial, évitant les dégâts supplémentaires au niveau des crochets, et plus important encore, au niveau de l’équipement automatique raccordé au convoyeur. Grâce à l’intervention intelligente de l’ATC, les arrêts de ligne sont plus courts, les réparations minimes et plus rapides à effectuer.

Cellules de charge et compensateurs

Marel propose deux versions de son système ATC, Force et Déplacement, chacun utilisant une méthode différente pour mesurer la tension de la chaîne à chaque section. L’ATC Force, principalement utilisé pour les lignes de plumaison et d’éviscération automatique, utilise des cellules de charge installées sur une roue angulaire à 90° ou 180°, tandis que l’ATC Déplacement, principalement utilisé dans les longues lignes de refroidissement par air, utilise des « compensateurs ». Pour simplifier, un « compensateur » est une roue angulaire à 180° qui peut avancer ou reculer dans son cadre.

Synchronisation du nombre de crochets

Dans les systèmes de transformation à haute capacité modernes, les dispositifs de réaccrochage LineLink haute performance transfèrent automatiquement le produit de la ligne de plumaison à la ligne d’éviscération. Le dispositif de réaccrochage TR-DE, recommandé pour les cadences horaires plus faibles, nécessite une ligne d’éviscération légèrement plus rapide que la ligne de plumaison. Cependant, avec LineLink, les deux lignes doivent fonctionner exactement à la même vitesse, exprimée en crochets par minute. Les différences d’étirement de chaîne des deux convoyeurs peuvent causer des problèmes potentiels, puisque la vitesse linéaire des deux lignes doit alors être différente pour présenter un nombre de crochets identique par minute.

C’est un problème auquel il faut s’attendre : comme les deux lignes sont soumises à des forces différentes, les chaînes sont affectées différemment. Il est aussi peu probable que les chaînes des deux lignes aient été remplacées au même moment. L’ATC surmonte électroniquement ce problème en ajustant la vitesse des systèmes d'entraînement des deux lignes pour aboutir à un nombre de crochet par minute identique.

Linelink EC2

Dans les systèmes de transfert LineLink, les forces de ligne sont synchronisées électroniquement par le système ATC.

Plusieurs kilomètres de long

Dans les usines de transformation à très haute capacité, une ligne combinée de refroidissement et maturation peut faire près de 7 km de long et utiliser un grand nombre d’unités d’entraînement. L’ATC relie ces unités en un seul système, assurant un niveau de tension de chaîne parfaitement identique à chaque section. C’est un aspect particulièrement important dans les tunnels de maturation par refroidissement, où la charge de produits peut radicalement changer d’une section à une autre.

L’ATC intègre une autre fonction très utile pour ce type de tunnel : si une unité d’entraînement tombe en panne, l’unité voisine prend la relève et assure le fonctionnement continu de la section concernée. Le remplacement de l’unité défaillante peut ensuite être effectué à un moment adapté aux besoins de production de l’usine.
La maintien d'une tension de chaîne uniforme sur l’ensemble de la ligne de refroidissement présente aussi d’autres avantages. La durée de vie de la chaîne est plus longue. Et lorsqu’il est temps de la remplacer, le service de maintenance n’est pas obligé de la changer en intégralité, mais peut, si souhaité, travailler par petites sections, plus faciles à gérer.

Dinde et canard

L’ATC présente également des applications pour les lignes de dindes et canards. De nombreuses usines de transformation de dindes combinent à présent les lignes de plumaison et d’éviscération. Ces lignes peuvent être assez longues et nécessiter plusieurs unités d’entraînement. Comme les dindons pèsent parfois plus de 18 kg, les charges inégales le long de la ligne sont plus problématiques qu'avec les poulets.
Dans les usines de transformation de canards à cadence élevée fonctionnant avec l’équipement d’éviscération automatique de Marel, un unique convoyeur aérien comprenant plusieurs unités d’entraînement fait passer le produit par les départements de plumaison et d’éviscération.
Dans les usines de transformation de dindes et de canards, l’ATC assure une tension de chaîne uniforme, quelles que soient la longueur de la ligne et la répartition des charges.
Lorsqu’il est utilisé dans les lignes de transformation de dindes ou canards, l’ATC peut compenser en cas d’unité d’entraînement défaillante. L’unité voisine prend automatiquement le relais, sans perte de production.

En gérant efficacement le fonctionnement des convoyeurs aériens, l’ATC aide à assurer un temps de fonctionnement aussi proche de 100 % que possible dans les usines de transformation à cadence élevée.



Contactez-nous

Notre équipe de spécialistes est là pour vous aider et répondre à toutes vos questions. Veuillez remplir le formulaire, et nous vous répondrons dès que possible. N’hésitez pas à nous joindre. Nous serons ravis de vous répondre.